la broderie numérique Pasteur
Lors de notre participation au salon Les Aiguilles se mettent au vert, en mai 2015, à Nans sous Sainte Anne, nous avons eu l'occasion de voir la broderie numérique Pasteur, récemment inaugurée à Dôle au mois de mars.
De quoi s'agit-il ?

Reprenons tout d'abord la bonne définition que Wikipedia donne de la photomosaïque :
La photomosaïque est, dans le domaine de la photographie et de l'art numérique, un type de composition dans laquelle une image — la plupart du temps une photo — est reconstituée par la juxtaposition, à la manière d'une mosaïque, d'un grand nombre d'images beaucoup plus petites, choisies pour leur couleur moyenne adéquate. Ainsi, vue à une distance normale, on reconnaît l'image de départ, mais en s'approchant, on peut distinguer les centaines, voire les milliers de photos qui la composent.


Danielle Feutrier, de l'atelier créatif d'Etrepigney dans le Jura, a eu l'idée d'employer cette technique pour réaliser une broderie numérique.

Le travail consistait à reproduire au point de croix les éléments d'une photomosaïque représentant le portrait bien connu de Louis Pasteur. La broderie est donc composée de 1536 petits carrés de 7 cm de côté dont les 45 motifs géométriques sont de 2 couleurs : blanc et rouge.
Regroupés par 4, ces carrés ont été brodés par 277 brodeuses et un brodeur de 141 villages ou villes différentes de la Franche Comté et même de Suisse, La Chaux de Fonds et Le Locle. Puis ils ont été assemblés par couture à la main.
Pour cet ouvrage de 2,25 x 3,30 m a fallu 70 km de fil et 9 m de toile Aïda.